Ostéopathe D.F.O.
70 rue Saint Lazare
60800 Crépy-en-Valois
Consultations sur rendez-vous et urgence
Lundi, Mardi, Mercredi & Vendredi de 9h à 20h
Samedi de 9h à 12h

Accueil
Ostéopathie
Ostéopathe & Cabinet
Consultations
Séance & Honoraires
Rendez-vous
Nous situer & Contact
DEFINITION
L’ostéopathie est une médecine référencée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
L’ostéopathie est une thérapie manuelle douce consistant en une compréhension globale du corps. Elle vise à prévenir, diagnostiquer et traiter la perte de mobilité des différents tissus du corps humain (muscles, articulations, tissu fascial…) pouvant engendrer des troubles fonctionnels et ainsi perturber l’état de santé.
Le titre d’ostéopathe est officiellement reconnu en France : article 75 de la loi n°2002-303 du 4 mars 2002 relatif aux droits des malades et à la qualité du système de santé. En 2007, puis en 2014 de nouveaux décrets clarifient le champs de compétences et l’enseignement de l’ostéopathie.

Champ d'application de l'ostéopathie :
Système de l'appareil locomoteur : lombalgie, dorsalgie, cervicalgie, douleur articulaire (hanche, genou, cheville, épaule, coude...), entorse, tendinite...
Système neurologique : sciatique, cruralgie, névralgie cervico-brachiale, névralgie d'Arnold...
Système digestif : diarrhée, constipation, ballonnement, reflux, douleur gastrique...
Système cardio-vasculaire : trouble circulatoire des membres inférieurs...
Système céphalique et ORL : céphalée, migraine, vertige, acouphène, rhinite, sinusite...
Système neuro-végétatif : stress, anxiété, trouble du sommeil, fatigue, état dépressif...

Les limites de l'Ostéopathie :
L'ostéopathe ne prétend pas tout soigner, il ne peut traiter :
les maladies dégénératives (cancer, sclérose en plaque…)
les maladies génétiques (myopathie, mucovicidose…)
les maladies infectieuses (sida…).
Néanmoins l'ostéopathe est en mesure d'avoir une action sur les conséquences de ces maladies (douleurs, effets secondaires d’un traitement au long cours), par libération des tensions des structures environnantes.
L’ostéopathe travaille en collaboration avec différents professionnels de santé :
Médecins généralistes et spécialistes, Infirmiers, Orthophonistes, Sages-femmes, Podologues, Posturologues, Ergotérapeuthes, Psychomotriciens, Psychologues, Dentistes, Orthodontistes, Orthoptistes, Masseur-Kinésithérapeutes...

NAISSANCE DE L'OSTEOPATHIE
La science de l'ostéopathie a été découverte au XIXe siècle par le Dr Andrew Taylor Still (1828-1917).
Grâce à sa connaissance parfaite de l’Anatomie et de la Physiologie ainsi que son expérience de chirurgien, Still a acquis une palpation fine des structures du corps humain.
En 1874, il vécu une expérience déterminante, il parvint à guérir un enfant atteint de dysenterie en n'utilisant que ses mains. Cette même année, il comprit tout à coup qu'il etait sur le point d'élaborer une nouvelle approche médicale respectant les lois de la nature et de la vie et qui deviendra l'ostéopathie.
En 1874, il rompt avec la médecine traditionnelle de son époque, puise dans la médecine grecque, égyptienne, indienne, et se rend compte que l’équilibre de la santé passe par l’équilibre du squelette.
En 1892, il fonda le premier établissement de formation en ostéopathie, the American School of Osteopathy à Kirksville (U.S.A) et enseigna l’ostéopathie.
En 1900, un de ses disciples, William G. Sutherland (1872-1954), diplômé de la première école américaine d’Ostéopathie, découvre l’Ostéopathie crânienne.
Ce n’est qu’en 1950 qu’un Ostéopathe français de formation anglaise Paul Gény, fonda la première École Française d’Ostéopathie qui dès sa création connut un succès important.
D’autres ostéopathes suivront et enrichiront au fil du temps l’enseignement de l’Ostéopathie.
LES TECHNIQUES
Un traitement doux et adapté est proposé au patient, grace à un panel de techniques acquisent au cours de sa formation :
 
Techniques musculo-squelettiques et articulaires : redonner de la mobilité entre deux articulations, techniques hautes vélocité basse amplitude (HVBA).
 
Techniques tissulaires : les fascias sont des tissus qui recouvrent la totalité du corps. Les techniques fasciales sont des mobilisations lentes, très douces, mobilisant très peu le patient. Elles peuvent être utilisées chez le patient ayant eu un fort traumatisme et ressentant une forte douleur empêchant la mobilisation articulaire par exemple.
 
Techniques crâniennes : techniques douces, fasciales permettant de réduire les tensions exercées sur le crâne et augmenter la micromobilité cranienne.
 
Techniques viscérales : améliorer la mobilité des viscères, permettant ainsi de retrouver une fonctionnalité optimale.
LES PRINCIPES FONDAMENTAUX
L'ostéopathie est à la fois une science et un art. Une science car elle repose sur une connaissance approfondie de l'anatomie et la physiologie humaine et un art car elle est exclusivement manuelle.

Le corps est une unité :
« Le corps humain ne fonctionne pas en unités séparées, mais comme un tout harmonieux » Andrew Taylor Still.
L’ostéopathie est une médecine holistique, c’est à dire qu’elle considère l’être humain comme une unité fonctionnelle (le corps, le mental et l’esprit). Toutes les structures du corps sont en inter-relation et ont un but unique, être pour vivre.

Les lois de cause à effet :
« Je pense qu’il est grand temps pour nous de cesser de nous préoccuper de la fumée et de chercher jusqu’à ce que nous découvrions le feu produisant cet effet. » Andrew Taylor Still.
Les symptômes, les maladies, les dysfonctions ne sont autre chose que des effets dont il incombe à l’ostéopathe de chercher la cause. Une fois la cause trouvée et supprimée, les forces auto-curatives du malade lui rendront la santé. Ainsi l’ostéopathe peut être amené à travailler sur l’ensemble de votre corps et sur l’ensemble des systèmes (musculaire, articulaire, viscéral, nerveux…) et ce quel que soit le motif de la consultation.

Le corps possède un pouvoir d’auto-régulation et auto-guérison :
« Il n’appartient pas au praticien de guérir le malade. Son rôle est d’ajuster une partie ou l’ensemble du système, de sorte que les courants vitaux puissent s’y répandre et irriguer les parties affectées » Andrew Taylor Still.
La règle de l'artère et du nerf est absolue : la circulation d'un sang sain et d'influx nerveux normaux sont des conditions essentielles pour une bonne santé. Le mouvement c'est la vie : La restauration de la mobilité stimule les mécanismes d'autorégulation et d'autoguérison du corps, afin que le patient puisse s’auto-guérir le plus naturellement possible.

Interrelation structure-fonction :
Une anomalie de la structure anatomique entrainera immanquablement un déficit de sa fonction. Réciproquement, les troubles de la fonction d’une structure auront des conséquences sur l’intégrité de cette structure.

Céline Fantuz - 70 rue Saint Lazare 60800 Crépy-en-Valois - 03 64 23 15 59 - contact@cf-osteopathe-crepy.com - Siret : 81274152800010 - Adeli : 770004380